06
Mar
2019
10:40 AM

Règles zéro déchet : la cup

Nous y voici nous y voilà ! Sois la (ou le) bienvenue dans cette dernière partie de la série sur les règles zéro déchet. Tu peux relire la première partie sur les serviettes lavables et la deuxième sur les culottes de règles. Aujourd’hui nous allons parler ensemble de la cup, mais pas que ! Je vais aussi te présenter rapidement la Maison du zéro déchet et son atelier sur les protections hygiéniques sans déchet. Pour terminer je ferai un bilan global sur l’ensemble des protections que j’ai évoquées jusqu’à présent. Bon, on a du pain sur la planche donc je te propose qu’on s’y mette dès maintenant ! #let'sgo!

La cup

Qu’est-ce que c’est ?

Aussi appelée coupe menstruelle, la cup est un réceptacle mou fait en silicone médical que l’on positionne à l’intérieur du vagin pour qu’il recueille le sang des règles. Elle peut mesurer entre 4 et 6 cm et contenir entre 24 et 40 mL (en moyenne), c’est l'équivalent de 2/3 tampons. Il est conseillé de la changer toutes les 4 à 6 heures. Personnellement je la mets le matin avant de partir au travail, je la change après la pause déj’ et je la retire une fois rentrée à la maison le soir. Une cup peut être conservée de 10 à 15 ans et coûte en moyenne 30€. #économique

Comment la plier ?

Tout d’abord lavage de mains obligatoire ! (ça paraît évident mais on n’est jamais trop prudent !). Je trouve que le pliage en C est le plus simple (c’est celui que je fais personnellement), en gros tu plies la cup sur elle-même. Je te mets ici 9 tutos de pliage de cup (une folle soirée s’annonce !). Une fois pliée tu accompagnes la cup dans le vagin en la remontant tranquillement avec un doigt. Une fois bien installée elle doit se déplier pour retrouver sa forme originelle. Je te conseille de vérifier en passant ton doigt autour, car si ce n’est pas le cas, gare aux fuites !

Quelle position adopter ?

Certaines personnes préfèrent s’installer allongées, d’autres debout, accroupies ou avec un pied surélevé. En vrai il n’y a pas de recette miracle, c’est plutôt à toi d’expérimenter (ça dépend de ta souplesse, de ton anatomie ou du confort de ta position). Ce qui est sur c’est qu’au début il ne faut pas être pressée avec la cup, ne pas faire ça à la va vite car c’est le meilleur moyen de rater une étape et de conclure sur une mauvaise expérience. Personnellement je me mets accroupie et ça me convient bien ! #squatchallenge

Petit conseil d’amie : évite les ongles longs durant tes premières manipulations…

Comment la retirer ?

Évite de tirer sur le petit zigouigoui (terme très pro déposé par moi-même), il risque d’y avoir un effet ventouse avec le reste de ton utérus. Je te conseille dans un premier temps de contracter ton périnée (celui que tu contractes quand tu as fort fort envie de faire pipi) et la cup va descendre tranquillement. Il ne te reste plus qu’à la pincer ou de passer un doigt le long pour qu’un appel d’air se produise et que le haut de la cup se déforme. Mets-toi plutôt au-dessus des toilettes car un peu de sang peut tomber si ta cup est pleine (sans mauvais jeu de mot pour une fois !). Une fois retirée tu peux la vider puis la rincer au lavabo, tu peux sois la remettre directement ou la nettoyer avec du savon. Dans tous les cas, évite de la poser au bord du lavabo, c’est plein de bactéries. Si c’est la fin de ton cycle il est conseillé de la stériliser pendant 10 minutes dans une eau bouillante. De même, lorsque c’est ton premier jour de règle, hop un petit tour à la casserole avant de l’installer !

Y a-t-il des différences entre les cup ?

Il y a une différence de taille et de souplesse. Le choix de la dureté se fait en fonction de la tonicité de ton périnée. À comprendre que si tu es une grande sportive ton périnée sera très tonique, tu auras donc besoin d’une cup assez rigide pour qu’elle puisse s’ouvrir correctement. Si ce n’est pas ton cas (et c’est le mien :D) tu peux te tourner vers une cup plus souple. Tu peux retrouver ci-dessous des photos de la cup fabriquée par la marque française dans ma culotte. Je la trouve assez rigide donc je la conseille plutôt aux sportives.

Au fait, il y a l’appli smartphone Clean your cup. Elle répertorie tous les endroits où tu peux changer ta cup on toute tranquillité (lavabo dans la même pièce que les toilettes). Normalement le restaurant a un petit macaron sur sa porte pour t’en avertir !

Est-ce qu’il y a des risques à porter une cup ?

Comme je te disais plus haut le temps de port est de 4 à 6 heures donc la porter la nuit peut être déconseillé. J’avoue que moi je la porte quand même régulièrement la nuit et je me lève vers 3/4 heures du mat’ pour la vider (vis ma vie de flux abondant).

Il faut aussi faire attention à ne pas prendre une grande cup si tu as peu de sang (plus il y a d’air dans ta cup plus les bactéries peuvent se développer), d’où l’intérêt de choisir une taille adaptée. En revanche, on m’a aussi dit que chez certaines femmes le port de la cup peut soulager les mycoses (moins de macérations), les infections urinaires (pas de lien direct avec le méat urinaire contrairement au tampon) ou éviter les sécheresses vaginales (frottement avec les serviettes hygiéniques classiques).

On récap’ : La cup est ma bestie depuis 6 ans. Sans déc’, elle est vraiment parfaite : écologique, (hyper) économique, peu encombrante et très pratique ! Alors oui il faut apprendre à connaître son corps, ne pas avoir peur d’insérer un objet dans son vagin et lui faire confiance sur la gestion de son sang. Pas simple ! Mais si j’y suis arrivée tu peux aussi y arriver ! (Pour info j'ai personnellement eu plus d’accident de débordement avec des tampons qu’avec ma cup).

L’atelier de la Maison du zéro déchet

Bon, hyper rapidement je te parle de l’atelier dédié aux règles zéro déchet qui se passe à la Maison du zéro déchet (logique !). Dans mon cas, cela s’est déroulé à Paris, mais n’hésite pas à te renseigner s’il y a quelque chose d’équivalent dans ta ville. Si ce n’est pas le cas pourquoi pas être à l’initiative d’une de ces réunions. Par exemple dans une boutique bio qui serait sensibilisée au sujet !

La maison du quoi ?

La Maison du Zéro Déchet se trouve à Paris (18e), c’est un lieu dédié aux démarches zéro déchet. Elle accueille une programmation d’ateliers pratiques, de conférences, de projections-débat ou encore de formations, ainsi qu’une boutique dans laquelle on peut trouver tout ce qu’il faut pour vivre en produisant moins de déchets, pour protéger l’environnement et se sentir plus léger !

C’est quoi cet atelier ?

Il dure environ une heure et demie, chacune parle de son expérience avec ses règles, où elle en est dans sa démarche zéro déchet. Puis, chaque alternative est présentée en détail, on peut poser les questions, venir toucher, échanger sur ses a priori. En bref, c’est un moment d’échange et de bienveillance ! Je te conseille d’y aller (déjà si tu as la possibilité géographique) si tu as des questions, si tu ne sais pas par où commencer, si tu as besoin de conseils dans l’utilisation . Cet article c’est bien beau mais le fait de pouvoir échanger directement avec une personne qui s’y connait c’est tellement plus instructif et constructif !

Le grand bilan de fin

Lors de la sortie de mon dernier article sur les culottes de règle vous avez été nombreuses à me demander un comparatif de toutes ces alternatives pour des règles zéro déchet. Je comprends pourquoi, par où commencer quand on a envie de se lancer ? Personnellement je te conseillerais de tout expérimenter, en vrai chacune des alternatives à ses avantages / inconvénients. Moi je les utilise toutes mais à des moments différents de ma journée/de mon cycle. Par exemple les jours J2 et J3 (les plus abondants), je porte automatiquement la cup que je vais vider 3 fois dans ma journée. Je porte toujours une serviette lavable en plus au cas où. Je porte ma culotte de règle "normale" au début et en fin de règle. Et ma culotte Power ++ pour le flux abondant la nuit. Vas-y petit à petit, pas besoin d’acheter tout d’un coup ! Si je devais te conseiller une alternative par laquelle commencer si tu n’as pas beaucoup de budget je dirais la cup ! #cuploveuse

Je sais qu’il existe aussi les éponges de règles ou le flux instinctif libre, je ne les ai pas expérimentés personnellement donc je ne pouvais pas vraiment t’en parler. Mais si ce sont des méthodes que tu utilises, n’hésite pas à me faire part de ton témoignage, ça m’intéresse beaucoup !

Petit rappel : j’ai reçu certain des produits montrés en photo gratuitement. Cela ne joue en aucun cas sur mon avis honnête et authentique. J’ai pu tester plusieurs marques et me faire mon propre avis dessus dans le but de pouvoir t’en parler après. Bref, ce sont des marques fiables avec une vraie éthique derrière, tu peux très sincèrement y aller les yeux fermés !

Avec mes différentes recherches je suis tombée sur ce documentaire : 28 jours d'Angèle Marrey, Justine Courtot et Myriam Attia. Il dure une trentaine de minutes et parle des règles mais de façon à la fois ludique, scientifique, avec des témoignages de femmes, des explications de médecins etc. Bref, il est super complet et passe hyper vite, aucune excuse pour passer à côté !

Si tu as la moindre question n’hésite pas à me laisser un commentaire ou à m’envoyer un mail / MP sur insta. J’y répondrai avec grand plaisir !

À tout bientôt pour de nouvelles aventures XoXo Léa

Comments:

Blog Comments powered by Disqus.