16
Oct
2018

On le sait, notre monde va mal (oui je suis très optimiste comme personne 🙃). Je rentrerai pas dans les détails, mais en gros, on consomme trop, on pollue trop, on gâche trop. L'ampleur de la tâche est immense pour inverser la tendance. Pour autant, on peut commencer de chez soi, assez facilement. Un smartphone, un peu de volonté et tu peux commencer à devenir écolo. Je te présente ici quatre applis qui t'aideront à entamer ta transition écologique.

90jours, un défi à la fois


90jours est une appli qui te propose chaque jour un défi écolo. Comme ça, tu progresses un petit peu au quotidien dans ta transition écologique. Je t'explique :

Quand tu installes l'appli, un petit questionnaire permet de voir quel futur écolo tu es, puis on te propose ton premier défi.

Après, tu as un défi à réaliser par jour, du genre Mettre un autocollant Stop-Pub sur ta boîte aux lettres, Faire pipi sous la douche ou encore Mettre une bouteille dans sa chasse d'eau. Si tu y arrives pas, c'est pas grave, tu passes et tu le feras plus tard. Tu as aussi un Panic Button, si jamais tu galères trop. L'appli t'aidera alors à le réaliser.

Engageante, 90jours permet de voir quelles sont tes économies d'eau et de CO2, mais surtout les économies globales de toutes les personnes utilisant 90jours. D'un coup, on se rend compte que la somme de nos petits gestes a un impact.

Une deuxième version de 90jours sortira prochainement (dans les prochains jours selon leur site), avec beaucoup d'améliorations.

Je trouve que 90jours est bien pour commencer, pour te mettre le pied à l'étrier. Après, il faut que tu continues les efforts dans la durée, en continuant à réaliser les défis.

TooGoodToGo, évite le gâchis en mangeant pas cher


Le gâchis, c'est un vrai gâchis (bon ok c'est nul comme phrase). Pourtant, on l'a tous expérimenté un jour, on jette beaucoup de nourriture parce qu'on oublie la date de péremption ou qu'on a tout simplement plus faim. Et c'est encore pire pour les magasins et restaurants, qui doivent respecter des normes d'hygiène strictes.

Alors plutôt que de jeter leurs invendus du jour, TooGoodToGo permet aux restaurants et magasins de vendre à prix cassés ce qu'il leur reste en fin de journée.

Il te suffit d'installer l'appli, tu te géolocalises et hop, tu vois tous les commerces qui ont des invendus. Quand tu trouves celui qui te plaît, on te propose une heure, tu commandes et payes directement sur l'app et tu n'as plus qu'à aller chercher ton panier. Par contre, pas le choix du contenu : eh oui, c'est en fonction des invendus du jour.

Et la meilleure fonctionnalité de l'app, c'est qu'on peut offrir un panier à un sans abri !

Le seul bémol pour nous c'est qu'on se retrouve souvent avec de la viande, ce qui est gênant quand on a une végétarienne dans le couple. On privilégie donc les desserts.

Enfin bon, si un soir tu as la flemme de faire à manger et que t'as envie d'être surpris, lance TooGoodToGo et régale-toi !

Geev, deviens solidaire en donnant


Tu connais sûrement Leboncoin, ce service qui te permet de vendre ou d'acheter des trucs d'occasion à des gens. Et bien Geev, c'est la même chose, mais en gratuit. Au lieu d'acheter ou de vendre des trucs, tu les adoptes ou les donnes (d'où le nom). Cette petite application (et grande communauté) est développée à Bordeaux, à l'écosystème Darwin qu'on a pu visiter en mai dernier (héhé, petit teasing sur un prochain article 😏).

Je trouve que Geev est mieux faite que Leboncoin. Je m'explique : sur l'appli, tu crées un compte, et on te donne 4 bananes. Avec ces bananes, tu peux adopter 4 objets donnés, pas un de plus. Mais tu peux récupérer des bananes en donnant toi-même des objets dont tu ne veux plus, via un système de points. Ça permet de ne pas avoir des gens qui profitent de l'app pour tout récupérer gratos.

Le point cool, c'est que tu peux aussi signaler les objets laissés sur le trottoir. Tu vois une chaise, des cintres, des livres abandonnés ? Tu les prends en photo, tu les géolocalises, et hop, ces objets pourront faire le bonheur de quelqu'un, plutôt que de finir à la décharge.

Nous, on l'a beaucoup utilisée après nos travaux à l'appart. On a ainsi pu se débarasser d'un vieux canapé qu'on nous avait laissé, ou de colle à carrelage qu'on avait en trop grande quantité. Le petit bémol, c'est que comme c'est gratuit, les gens ne donne pas beaucoup de valeur aux objets, et donc annulent souvent les rendez-vous. N'aie pas peur, les objets partent quand même très rapidement (souvent dans les 2 jours après la mise en ligne de l'annonce).

Bref, Geev permet de donner une seconde vie à des objets qu'on n'utilise plus, ou qui n'ont aucune valeur pour nous, mais plus pour d'autres personnes. En plus d'éviter la surconsommation, elle est solidaire puisque ça peut aider des personnes dans le besoin.

Ecosia, planter des arbres en cherchant des trucs


Google. À chaque fois que j'entends ce nom, je pense à ces multinationales dans les films qui sont partout et gèrent tout dans notre quotidien (et en vrai, c'est le cas 😱). Ecosia s'attaque au cœur de Google, son moteur de recherche.

Ecosia, c'est un métamoteur de recherche (c'est pas hyper compliqué, je t'explique juste après) qui plante des arbres à chaque recherche effectuée.

Comment une recherche peut-elle déboucher à un arbre planté, me demandes-tu ? C'est tout simple : Ecosia utilise la recherche de Bing (un concurrent de Google), et affiche des pubs de Yahoo! (comme les premiers liens dans Google, qui sont achetés par des entreprises). Quand tu cliques sur une pub, Ecosia gagne un peu d'argent, ce qui permet de financer des opérations de plantation d'arbres dans le monde.

(Pour le métamoteur, c'est parce qu'ils utilisent les résultats d'un autre moteur de recherche, Bing, tout simplement)

En 2017, ils ont ainsi reversé plus de 4 millions d'euros à quatre associations au Burkina Faso, au Pérou et à Madagascar, ce qui représente depuis 2009 près de 39 millions d'arbre plantés !

J'apprécie beaucoup leur initiative parce que déjà, tu trouves des résultats pertinents, mais surtout parce que c'est concret. Je suis d'origine malgache et à travers mes différents voyages sur l'île, j'ai vu le désastre de la déforestation (d'ailleurs, on y est allés cet été, tu verras ça bientôt ici).


Bon, avec ça, t'es équipée pour commencer ta transition écologique. Cool !

Maintenant, passe le message à tes amis, à ta famille, tes profs, tes collègues, tes ennemis même ! Et surtout, parle du problème écologique à tes élus, ils sont là pour t'écouter (normalement). Tu trouveras leurs emails facilement en cherchant sur Ecosia.

Delphin

Disclaimer : Bien sûr, être soi-même le meilleur écolo possible ne suffira pas. Les plus grands pollueurs ne sont pas les particuliers, mais les grandes entreprises qui profitent d'une politique capitaliste ultralibérale. Ici, je ne parle que de petits gestes du quotidien. Mais n'oublions pas que sans une transition globale engagée par les décideurs du monde entier, cela ne servira à rien.

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.