21
Oct
2018

La Corse regorge d’endroits insolites et différents. Cette île est certes petite, mais elle fait tellement voyager et chaque crique, chaque vallée nous dépaysent.

Voici 5 lieux que l'on a adorés découvrir l'été dernier. J’ai voulu te montrer par ces cinq lieux l’éclectisme des paysages que l’on peut trouver sur l’île de Beauté. J'espère que ma petite vidéo d'introduction te plaira. (Bon ne sois pas trop surpris sur les plans de drone je venais tout juste de l'avoir !)


Erbalunga a été notre première destination après notre arrivée au port de Bastia. Ce village pittoresque était parfait pour commencer notre séjour. Tu retrouveras un vieux centre entièrement piéton avoir une grande place absolument trop mimi ! Bien sûr il s’agit d’un village, la visite se résume à une dizaine de rues maximum mais l’ambiance qui y règne est tellement apaisante que c’est un plaisir d’y faire des allers retours. Son petit port et sa jetée sont eux aussi très mignons, je te conseille d’ailleurs de t'installer à la terrasse d’un des cafés qui donne dessus comme par exemple l’Esquinade où nous sommes allés trois fois tellement l'ambiance était apaisante.

Tu peux ensuite aller te baigner sur la plage de galets qui se trouve une dizaine de mètres plus loin. Pour notre premier plouf nous avons donc pris Subéa et chaussons de mer. C’était l’occasion parfaite pour les inaugurer. Tu peux voir des petits poissons se balader entre tes jambes sans forcément devoir aller au large. Parfait pour initier les enfants au snorkeling sans s’épuiser à nager en même temps. Sinon tu peux nager un peu plus loin vers les herbiers et là trouver des espèces différentes.

Si ton envie de découvrir de nouvelles plages dans ce style se fait ressentir tu peux continuer a remonter le Cap Corse sur plusieurs kilomètres tu trouveras plusieurs plages plus ou moins fréquentées en fonction de leur facilité d'accès.


Alias l’endroit où je me suis clairement prise la plus grosse claque en terme de paysage. Durant cette journée nous avons longé toute la coté pour terminer par un coucher de soleil aux calanques de Piana. Crois-moi, il n’y a rien de plus magique au monde qu’un coucher de soleil aux calanques de Piana !

Il s’agit d’un site protégé puisque c’est le premier lieu français référencé au patrimoine mondial de l’UNESCO alors hors de question de laissé trainer le mégot ou la fin de pique-nique (en fait ça ça s’applique partout UNESCO ou pas UNESCO !). Il faut rester prudent car mis à part un restaurant il n’y a pas de réel endroit pour s’arrêter en sécurité. Nous avons donc garé la voiture coté montagne et nous nous sommes installés sur le bas-côté pour avoir la vue sur la mer. Je dois bien t’avouer que la beauté du paysage était telle que j’en étais toute émue. Je n’ai pas grand-chose d’autre à ajouter si ce n’est vas-y les yeux fermés tu ne regretteras pas ! Mais n’oublie pas de les garder grands ouverts une fois arrivé là-bas ;)


Direction le Sud du Sud, bah oui tu ne peux pas aller plus au Sud sinon tu te retrouves en Sardaigne !

Nous qui étions majoritairement dans le nord de l’île durant notre séjour donc ça nous a fait tout drôle la quantité de touriste en Corse du Sud et encore plus à Bonifacio. Résultat des courses 1h30 pour rentrer dans la ville au lieu de 20 minutes comme l’indiquait le GPS. Il faut donc s’armer de patience sauf si tu as prévu d’y aller avant 9h du matin, là il n’y a pas de soucis ! Pareil pour se garer c’est la croix et la bannière ! Après avoir écumé 5 parkings pleins à craquer nous avons trouvé de la place dans un parking géré par les entreprises qui font des balades en mer. Gratuit pour les clients ou sinon 10€ la place. Nous avons opté pour la première option bien que le temps ne se prêtait pas tellement à une sortie en mer ! (#vomito ou pas vomito ?) Je vous avoue que cette overdose de touristes m’a un peu provoqué une désillusion de cette ville emblématique de la Corse du sud (#JesuisaussiunetouristeIknow).

Lorsque j’ai réussi a passer outre en me perdant dans la citadelle j’ai pu comprendre l’engouement présent autour de cet endroit si spécial. Tout d’abord la vue bon diou ! Vous avez une vue imprenable sur toute la ville, le port, les falaises depuis la citadelle. Nous avons aussi visité le cimetière marin, au début je me suis dit un peu bizarre comme visite mais crois moi c’est assez insolite comme cimetière. Entièrement blanc parsemé de fleurs multicolores et avec l’air de la mer qui vient s’engouffrer entre les allées des cavaux. De nuit tu peux probablement de croire dans un épisode de Scoobi-Doo mais de jour ça en devient presque apaisant de s’y balader !

Bonifacio c’est aussi l’occasion d’aller admirer les gros bateaux de luxe accostés au port, aussi appelé SDF ( les Sans Difficultés Financières !) aha ! Nous avons donc pu les admirer en partant en balade en mer avec la compagnie SPMB. La balade a duré 1h et nous avons vu plusieurs grottes, l'Escalier du Roy d'Aragon et des calanques. C’est un moment qui doit probablement être très agréable lorsqu’on est pas aspergé d’eau toutes les 30 secondes. #concoursTshirtmouilléouquoi. C’est le moment d’en apprendre un peu plus sur l’histoire de la Corse, la faune et la flore mais aussi les traditions des marins par exemple.

Pour sortir de la ville c’est comme le matin entre 17h et 19h30 c’est la jungle. Ce que nous avons fait que nous avons pris un pique nique à la plage Santa Giulia à Porto-Vecchio qui se trouve à 20 petits kilomètres de Bonifacio. Cela nous a permis d’éviter une partie des embouteillages et de pouvoir profiter du coucher de soleil sur cette magnifique plage reconnue pour son bleu turquoise et son sable fin idylique. Attention de ne pas trop traîner non plus car les moustiques ne feront qu’une bouchée de toi !


Qui dit Corse dit … ? Cochons sauvages voyons ! Alors il y a le fameux débat de « Oui mais ils ne sont pas vraiment sauvages ils appartiennent à des gens ! ». Peut être oui mais ça n’enlève rien au coté insolite de se balader et de croiser un gros cochon noir suivi de près par des petits porcinés absolument trop kiki ! Le meilleur endroit pour les croiser c’est la forêt d’Aïtone. Un endroit où tu peux faire des randonnées mais aussi te poser au calme à l’une des multiples piscines naturelles. C’est un véritable petit coin de paradis où la nature est entièrement reine. Et ça, ça fait du bien ! L’endroit commence à être bien rempli à partir de 13h, nous avons donc pris notre pique-nique à 11h30 pour avoir le temps de profiter du calme et de la sérénité du lieu. Fais tout de même attention si tu ramènes toi aussi ton pique-nique car les cochons ont un très bon odorat et ils n’hésiteront pas à te (pour)suivre et manger ton sac contenant ton repas ! Mis à part les situations où la nourriture est en jeu les cochons sont assez sociables et se laissent étonnamment caresser par les touristes !

Pour trouver les piscines, Nous nous sommes arrêté à la borne P71 qui est un peu cachée sur la route et il n’est pas très facile de s’y garer. Il faut marcher une quinzaine de minutes pour arriver jusqu’aux piscines naturelles où l’eau y est… revigorante à souhait ! Enjoy !


Pour être tout à fait honnête avec toi j’ai longuement hésité à parler de Saint-Florent comme dernière destination. Mais finalement j’ai décidé de te parler de Campomoro. Tu peux y comprendre subtillement que Saint-Florent est donc aussi un lieu a aller visiter ! Mais Campomoro était tellement l’illustration parfaite de la plage paradisiaque corse par excellence que je ne pouvais pas ne pas en parler… Déjà rien que la route pour y aller est tout droit sortie d’un film : à ta droite la mer turquoise et des falaises qui se découpent jusqu’à perte de vue, à ta gauche des montagnes verdoyantes très sauvages. Sérieusement j’avais envie de m’arrêter à chaque virage pour prendre des photos, j’étais comme une dingue !

Je me suis bien refroidie quand je me suis rendue compte qu’à quelques kilomètres de la ville il y avait déjà des voitures qui se garaient comme elles pouvaient. Une fois arrivé dans Campomoro même j’ai complétement déchanté : c’était la jungle du stationnement, les places se font tellement rares que tout le monde se gare comme il peut et les contraventions sont données à foison.

Après avoir galéré presqu'une heure nous sommes enfin allés à la plage. La mer est tellement transparente que tu n’as même pas besoin de mettre la tête sous l’eau pour y voir les poissons. L’eau était tellement bonne qu’on avait limite trop chaud a rester dedans, c’est assez fou non ? (J'avoue qu'avec mes petites plages Normanes je n'ai jamais eu ce soucis !) Nous sommes allés vers la droite de la plage ou se trouvent des rochers et donc des poissons partout. J’ai très peu de photos de cette journée car je dois bien t’avouer que j’étais complètement déconnectée et ça m’a fait un bien fou !


J’espère que ce petit article t’aura été utile ! Es-tu déjà allé dans l’un de ces lieux ou en as-tu d’autres à me conseiller ? À très vite ! Léa

Commentaires

Blog Comments powered by Disqus.